Partenaire Titre

PAPREC RECYCLAGE

En 2013, Paprec Group est le numéro un indépendant du recyclage en France : 5 millions de tonnes traitées, 4000 collaborateurs, 750 millions d'euros de chiffre d'affaires, 20 000 clients et 80 sites en France et en Suisse.

Parti du papier, son métier historique, Paprec s'est diversifié pour couvrir tous les secteurs des déchets à recycler : Plastiques, DIB, bois, ferraille, déchets verts, papiers confidentiels, DEEE… Le groupe est reconnu pour la qualité de ses matières premières produites qu'il revend ensuite en France et partout dans le monde.

En 20 ans, Paprec s'est développé à la vitesse d'une start up, enregistrant une progression moyenne annuelle de son chiffre d'affaires de 29 %. Le groupe procède à plus de 60 acquisitions volontaires renforçant ainsi ses savoir-faire, ses complémentarités, son maillage géographique et ses équipes. La croissance interne, quant à elle, pèse pour les 2/3 du développement du groupe. Depuis sa création, c'est plus de 700 M€ qui ont été investis dans l'outil de travail.


Patron de conviction, Jean-Luc Petithuguenin a mis l'homme au cœur de sa politique managériale.

C'est en valorisant les hommes et les femmes de son groupe sans distinction d'âge, de formation, d'origines, de culture que « le petit poucet de la Courneuve », confronté à la concurrence des filiales « recyclage » de deux géants multinationaux, est devenu en moins de 20 ans, le leader de son métier.  Chez Paprec, la diversité et la mixité sociale est une richesse, le respect de l'autre un devoir, l'esprit d'équipe, la gentillesse et la solidarité, les seuls moyens d'offrir ensemble l'excellence.


Interview de Jean-Luc Petithuguenin, Président Fondateur du Paprec Group

Voile et entreprises : à vos yeux, quelles principales valeurs communes se dégagent ?
JLPH : Bien que ces deux mondes soient différents, un skipper et un entrepreneur partagent des valeurs communes pour passer, se dépasser et surpasser les projets. La réussite ne peut se faire qu'au travers de la qualité des hommes et plus particulièrement de leur courage, de leur ténacité et de leur intelligence dont ils font preuve au quotidien. Il faut bien évidemment savoir manager les équipes et les projets, favoriser le travail individuel et collectif pour atteindre les objectifs fixés tout en respectant les hommes et l'environnement dont nous sommes particulièrement soucieux. En parallèle, l'innovation est synonyme de développement et de différenciation. De grands coureurs comme de grands entrepreneurs ont innové et réussi.

Qu'est ce qui rapproche le Virbac-Paprec Sailing Team, le Paprec Group ,Virbac et les autres partenaires de ce projet ?
JLPH : Paprec et Virbac sont deux entreprises indépendantes, contrôlées majoritairement par une famille qui affirme une volonté de se confronter aux grands groupes, des « monstres multinationaux ». Nos croissances, nos réussites ainsi que nos notoriétés respectives prouvent qu'il est parfaitement possible pour ce type de structure de réussir grâce à leur capacité d'innovation, d'actions et de réactions et si elles sont à l'écoute et au service de leur client. Paprec et Virbac ont su se développer tout en restant fidèles à leurs valeurs premières et leurs convictions. Elles sont aujourd'hui parfaitement illustrées par ce partenariat où l'on partage nos coûts, nos valeurs et nos images et où l'on respecte les hommes et la nature.

Innover, c'est aussi prendre des risques ?
JLPH : Innover, c'est effectivement prendre des risques. On associe trop souvent l'innovation à l'invention d'un nouveau produit auquel personne n'avait pensé. Aujourd'hui, elle se définie davantage par l'amélioration concrète et directe d'un produit ou d'un process existant. Sans innovation, mon groupe n'aurait jamais multiplié son chiffre d'affaires par 125  en 7 ans ni l'emploi par 60 sur la même période.