Gérer l'effort par l'esprit : un atout majeur

Les sportifs de haut niveau ont souvent recours à la préparation mentale, à la sophrologie, à la relaxation, pour mieux gérer l'événement.

« Personnellement, j'ai toujours eu conscience de l'importance du mental pour une gestion sereine et lucide de tout projet, qu'il soit artistique, professionnel ou sportif. J'ai donc décidé de travailler ce domaine avec un spécialiste : Jean-Marc Lhabouz. Ce n'est pas un spécialiste de la voile, il est psychanalyste et coach mental, il situe donc les problèmes dans un contexte général d'optimisation de la performance, avec une approche très pragmatique. »

« Concrètement, je suis en relation suivie avec Jean-Marc, mais différemment selon les périodes. En période hors course, nous travaillons chaque semaine sur l'autonomie psychologique à bord en situation difficile. J'apprends quelques  techniques, je les répète pour pouvoir les mettre en œuvre systématiquement à bord. La respiration par exemple est très importante.  On peut dépasser le simple réflexe respiratoire et travailler sur la symbolique : en expirant, on chasse ses problèmes, en inspirant, on fait le plein d'énergie. J'aime nager, et je travaille aussi sur l'apnée, qui m'aide à la concentration…

Avant le départ, nous cadrons très précisément mon emploi du temps, pour garder une maîtrise de tous les événements : je sais par exemple que la natation m'est indispensable, je nage donc une fois le matin, une fois le soir dans ces périodes où pourtant il est difficile de refuser les sollicitations imprévues. Cette planification stricte de mon emploi du temps me permet d'échapper à l'excitation malsaine qui brûle beaucoup d'énergie et à la dispersion des objectifs. Il est important que je puisse me détendre, me concentrer sur l'essentiel et garder du jus pour les premières heures de la compétition. »